"Comprendre le Japon par sa langue : histoire et spécificités de la langue japonaise"

par

Gérald PELOUX

Agrégé de langue et civilisation japonaises

Maître de conférences en civilisation japonaise  (Université de Cergy-Pontoise)

 

Conférence le 24 février 2018, 14h30, Auditorium de la Bibliothèque Nucera, Nice

 

(Entrée libre dans la mesure des places disponibles)

---

Image 4bisEstampe représentant un cours de lecture en 1877 (par Kobayashi Eitaku)

Suite et fin du texte précédent...

Au-delà d’un style typiquement barthésien parfois un peu complexe, la langue japonaise est dite énonçant « des impressions » et pouvant proposer des verbes « sans sujet, sans attribut, et cependant transitif ». Tout cela est certes vrai et la langue japonaise est en effet riche en lexique lié aux sentiments, aux impressions – mais l’est-elle plus que d’autres langues ? Il faut savoir dépasser cette vision exotique d’une langue qui peut être également parfaitement claire, particulièrement précise, mais dont le fonctionnement et l’expression de cette clarté, de cette précision s’appuient sur d’autres méthodes que nos langues occidentales. Si l’absence de marques de genre, de marques de nombre, la relative pauvreté des marques temporelles, la possibilité de réduire une phrase à un verbe sont des caractéristiques – troublantes – de la langue japonaise pour un locuteur d’une langue indo-européenne, elles n’ont pas empêché les Japonais d’avoir d’éminents scientifiques dans de nombreux domaines.

(Tous les textes publiés sont transmis par Gérald Peloux)