Chaire KAWABATA - ASSOCIATION FRANCE JAPON

"Comprendre le Japon par sa langue : histoire et spécificités de la langue japonaise"24-02-2018 à 14h30 Bibliothèque Nucera Nice

"Comprendre le Japon par sa langue : histoire et spécificités de la langue japonaise"

par

Gérald PELOUX

Agrégé de langue et civilisation japonaises

Maître de conférences en civilisation japonaise  (Université de Cergy-Pontoise)

 

Conférence le 24 février 2018, 14h30, Auditorium de la Bibliothèque Nucera, Nice

 

(Entrée libre dans la mesure des places disponibles)

---

Image 4bisEstampe représentant un cours de lecture en 1877 (par Kobayashi Eitaku)

Suite et fin du texte précédent...

Au-delà d’un style typiquement barthésien parfois un peu complexe, la langue japonaise est dite énonçant « des impressions » et pouvant proposer des verbes « sans sujet, sans attribut, et cependant transitif ». Tout cela est certes vrai et la langue japonaise est en effet riche en lexique lié aux sentiments, aux impressions – mais l’est-elle plus que d’autres langues ? Il faut savoir dépasser cette vision exotique d’une langue qui peut être également parfaitement claire, particulièrement précise, mais dont le fonctionnement et l’expression de cette clarté, de cette précision s’appuient sur d’autres méthodes que nos langues occidentales. Si l’absence de marques de genre, de marques de nombre, la relative pauvreté des marques temporelles, la possibilité de réduire une phrase à un verbe sont des caractéristiques – troublantes – de la langue japonaise pour un locuteur d’une langue indo-européenne, elles n’ont pas empêché les Japonais d’avoir d’éminents scientifiques dans de nombreux domaines.

(Tous les textes publiés sont transmis par Gérald Peloux)

 

 

 

 

 

 

Posté par Chantal Fromont à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


A NOTER LA CONFERENCE DU 24/02 A 14H30, BIBLIOTHEQUE NUCERA NICE, PAR G.PELOUX "COMPRENDRE LE JAPON PAR SA LANGUE"

Gérald PELOUX

Agrégé de langue et civilisation japonaises

Maître de conférences en civilisation japonaise  (Université de Cergy-Pontoise)

 

invité par l'Association France-Japon Chaire Kawabata

présentera une Conférence le 24 février 2018, Auditorium de la Bibliothèque Nucera, Nice à 14h30

 

"Comprendre le Japon par sa langue : histoire et spécificités de la langue japonaise"

( Entrée libre dans la mesure des places disponibles)

---

Le fantasme de la langue japonaise

 

 

Du fait que la langue japonaise soit un isolat et du fait qu’elle présente une apparence complexe et beaucoup moins homogène que le chinois, elle a été l’objet de très nombreux fantasmes : langue du diable, complexité qui en ferait une langue impossible à apprendre pour un non-japonais. Un autre discours tenu à son propos est celui d’une langue imprécise, floue, incapable d’exprimer des concepts clairs. Voilà ce qu’écrit le philosophe Roland Barthes dans le chapitre « La langue inconnue » à propos du japonais dans son célèbre ouvrage L’Empire des signes (1970) :

 

"Ainsi, en japonais, la prolifération des suffixes fonctionnels et la complexité des enclitiques suppose que le sujet s’avance dans l’énonciation à travers des précautions, des reprises, des retards et des insistances dont le volume final (on ne saurait plus alors parler d’une simple ligne de mots) fait précisément du sujet une grande enveloppe vide de la parole, et non ce noyau plein qui est censé diriger nos phrases, de l’extérieur et de haut, en sorte que ce qui nous apparaît comme un excès de subjectivité (le japonais, dit-on, énonce des impressions, non des constats) est bien davantage une affaire de dilution, d’hémorragie du sujet dans un langage parcellé, particulé, diffracté jusqu’au vide. […] Ou encore, d’une façon plus radicale, puisqu’il s’agit de concevoir ce que notre langue ne conçoit pas : comment pouvons-nous imaginer un verbe qui soit à la fois sans sujet, sans attribut, et cependant transitif, comme par exemple un acte de connaissance sans sujet connaissant et sans objet connu ?"

Image 4

Manuel scolaire de langue japonaise d’avant-guerre (1ère année de primaire)

A suivre...

Posté par Chantal Fromont à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

"Comprendre le Japon par sa langue : histoire et spécificités de la langue japonaise"24-02-2018 à 14h30 Bibliothèque Nucera Nice

 

Comprendre le Japon par sa langue : histoire et spécificités de la langue japonaise

par

Gérald PELOUX

Agrégé de langue et civilisation japonaises

Maître de conférences en civilisation japonaise  (Université de Cergy-Pontoise)

Suite et fin du texte précédent

Comme l’explique le linguiste japonais Kindaichi Haruhiko (The Japanese Language [Nippongo, 1957], Tuttle 1991, p.30-31), cette absence de lien visible avec une langue voisine a fait naître toute une série de théories sur l’origine de la langue japonaise :

 

Au milieu de l’ère Meiji [vers 1890] lorsque la linguistique occidentale fut introduite au Japon, l’origine de la langue japonaise devint le sujet de nombreux débats. Le japonais fut alors mis en relation avec presque toutes les langues connues : les langues des îles Ryûkyû [sud du Japon], le aïnou, le chinois, les langues tibéto-birmanes, les langues altaïques [turc, mongol, évenki, etc.], les langues ouraliennes [finnois, hongrois, nénètse, etc.], les langues môn-khmer, les langues malayo-polynésiennes [malgache, malais, tagalog, maori, tahitien, etc.]. Certains allèrent jusqu’à lier le japonais avec les langues indo-européennes et le grec. […] Yasuda Tokutarô pensait que le japonais était de la même famille linguistique que la langue des Lepchas, un peuple de l’Himalaya.  

 

Il faudrait ajouter à cet inventaire à la Prévert la théorie de l’origine dravidienne (tamoul) du japonais.

 

Et même si au XXIe siècle les théories les plus fantasques ne sont plus retenues, la question reste aujourd’hui ouverte. On considère prudemment que le japonais est un isolat, une langue qu’on ne peut lier de manière sûre et certaine avec une autre langue.

Image 3

 

 Fragment d’un bol retrouvé au sud du Japon portant la moitié gauche de周, un kanji (caractère chinois),

datant entre 300 av. J.C. et 300 ap. J.C (période Yayoi),

ce qui en ferait un des exemples les plus anciens d’écriture au Japon (information révélée début janvier 2018).

Posté par Chantal Fromont à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CONFERENCE DU 24/02 A 14H30, BIBLIOTHEQUE NUCERA, PAR M.PELOUX "COMPRENDRE LE JAPON PAR SA LANGUE"

Gérald PELOUX,

Agrégé de langue et civilisation japonaises, Maître de conférences en civilisation japonaise  (Université de Cergy-Pontoise)

 

Invité par l'Association Chaire Kawabata Association France Japon  présentera une conférence le 24 février 2018

Auditorium de la bibliothèque Nucera à Nice à 14h30

(Entrée libre dans la mesure des places disponibles)

 

Comprendre le Japon par sa langue : histoire et spécificités de la langue japonaise

utagawa kuniyoshi - namazu

Utagawa Kuniyoshi (1797-1861), Poisson-chat,

Série : « chats formant des syllabes », vers 1842

 

Le japonais, du chinois ?

Nombreuses sont encore aujourd’hui les personnes peu au fait de l’Asie à confondre le Japon, la Chine, sans parler de la péninsule coréenne. Les confusions sont encore plus nombreuses lorsqu’on aborde le fait linguistique. La proximité géographique de ces Etats et les conclusions hâtives qui en sont tirées (« tout comme la France et l’Italie sont voisines, le français et l’italien sont proches, il doit en être de même du chinois, du japonais et du coréen »), l’apparente ressemblance de leur écriture (présence de caractères identiques dans les deux langues, à un moindre degré pour le coréen) jouent en défaveur d’une vision juste de la réalité. Car cette dernière est toute autre : si on considère que le graphisme d’une langue n’est qu’un aspect second, un aléa de l’histoire d’une langue, le japonais n’a absolument rien en commun avec la langue chinoise. Et pourtant, paradoxalement, les deux langues sont très fortement liées.

Alors qu’un Français considère comme acquis et ne trouve pas anormal que les langues voisines de son pays soient pour une part compréhensibles, les Japonais sont confrontés au phénomène inverse : leur langue ne ressemble à aucune langue voisine et aucune intercompréhension n’est possible avec le chinois, le coréen, etc.

A suivre...

Posté par Chantal Fromont à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

l'Association France-Japon Chaire Kawabata vous invite à la conférence du 24 février 2018, 14h30, Bibliothèque Nucera à Nice

La conférence

"Comprendre le Japon par sa langue : histoire et spécificités de la langue japonaise"

sera présentée par l'invité de l'Association

Gérald PELOUX

Agrégé de langue et civilisation japonaises

Maître de conférences en civilisation japonaise, Université de Cergy-Pontoise

Image 1

Ôtsuki Gentaku, Rangaku kaitei (Introduction aux études hollandaises), 1788.

 

 

Poursuivons la lecture de la suite et fin de l'article:

Dans l’édition de 1866-1877 du Grand Dictionnaire Universel du XIXe siècle de Larousse, la langue japonaise est décrite en ces termes (p. 901)

[…] Les Japonais tracent, en écrivant, des lignes perpendiculaires qui procèdent de haut en bas et se succèdent de droite à gauche. L’habitude qu’ils ont de se servir en même temps des caractères de plusieurs syllabaires, et de lier ensemble par des traits qui leur sont étrangers, rend la lecture de la langue japonaise extrêmement difficile. Dans les sciences et dans la haute littérature, les Japonais se servent de l’écriture et de langue chinoise. 

300 ans après la rencontre des Européens et des Japonais, la langue de ces derniers restent encore une langue particulièrement difficile en cette fin de XIXème siècle.

Encore aujourd’hui, le japonais continue à garder cette image de langue impossible à maîtriser véritablement. Il suffit de se plonger dans le web pour y trouver pléthore de sites déclarant avec des raisonnements plus ou moins valables que le japonais reste une langue très complexe.

Posté par Chantal Fromont à 10:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Notez la conférence de l'Association France Japon-Chaire Kawabata "comprendre le Japon par sa langue" par M.Peloux le 24/02/2018

Gérald PELOUX

Agrégé de langue et civilisation japonaises

Maître de conférences en civilisation japonaise (Université de Cergy-Pontoise)

 présentera Bibliothèque Nucera à Nice le  24 février 2018 à 14h30

la conférence

 

"Comprendre le Japon par sa langue : histoire et spécificités de la langue japonaise"

utagawa kuniyoshi - namazu

Utagawa Kuniyoshi (1797-1861), Poisson-chat, Série : « chats formant des syllabes », vers 1842

 

Dans l’édition de 1866-1877 du Grand Dictionnaire Universel du XIXe siècle de Larousse, la langue japonaise est décrite en ces termes (p. 901) :

Le japonais présente dans sa physionomie étymologique des traits qui décèlent une étroite parenté entre le peuple qui le parle et les Mongols. Il n’y a ni genre, ni article, mais un grand nombre de pronoms. On en compte plus de douze pour la seconde personne, ce qui tient au caractère extrêmement cérémonieux des Japonais. […] Les mots sont généralement polysyllabiques, sonores et même harmonieux, finissant tous à peu près par des voyelles. D’un autre côté, on articule les consonnes avec beaucoup de mollesse ; d’où il résulte, dans la prononciation, un vague tel qu’on ne sait bien souvent si l’on entend un p ou un b, un b [sic] ou un k, un h ou un f, un l ou un r. On a signalé un caractère particulier à cette langue, c’est que les dénominations attribuées aux objets y dépendent souvent de la position personnelle de celui qui parle, et qu’elles diffèrent en conséquence dans la bouche d’un homme ou dans celle d’une femme. […] La construction du japonais est généralement inverse.

A suivre...

Posté par Chantal Fromont à 07:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

CONFERENCE DU 24/02 A 14H30, BIBLIOTHEQUE NUCERA, PAR M.PELOUX "COMPRENDRE LE JAPON PAR SA LANGUE"

Invité par l'Association M. Gérald PELOUX,

Agrégé de langue et civilisation japonaises,

Maître de conférences en civilisation japonaises (Université de Cergy-Pontoise)

 

Présentera à la Bibliothèque Nucera la conférence

"Comprendre le Japon par sa langue : histoire et spécificités de la langue japonaise"

 

Image 1

Ôtsuki Gentaku, Rangaku kaitei (Introduction aux études hollandaises), 1788.

 

Le japonais, la langue du diable ?

 

Lorsque les Portugais et les Espagnols commencent à s’installer au Japon pour y faire du commerce mais surtout pour convertir le pays au christianisme, les Européens sont confrontés à une langue qu’ils n’hésitent pas à désigner comme la langue du diable. Complexité de la grammaire ? Difficulté de l’écriture ? Certes, mais il faut sans doute y voir plutôt un slogan « politique » utile pour désigner un peuple qui résiste aux tentatives des missionnaires (malgré des succès incontestables dans le sud-ouest de l’archipel). Les missionnaires ont en effet déjà rencontré d’autres langues tout aussi complexes sur leur parcours et le japonais n’est pas plus diabolique que le chinois ou que d’autres langues du continent américain.

Luis Frois, jésuite portugais (1532-1597) installé au Japon à la fin du XVIème siècle, écrit, de manière plus objective, à propos de la langue japonaise en 1585 :

1. Nous écrivons avec 22 lettres ; eux avec 48 dans l’abécédaire de cana [kana] et avec d’infinis caractères en divers types de lettres. […]

3. Nous écrivons en travers, de gauche à droite ; eux le font en hauteur, et toujours de droite à gauche.

4. Là où s’achèvent les dernières pages de nos livres, commencent les leurs. […]

14. Nos lettres ne peuvent exprimer de concepts que par un long développement ; celles du Japon sont très brèves et concises.

Luis Frois,

Européens & Japonais, traité sur les contradictions & différences de mœurs [1585],

Chandeigne, 2003, p.67-68

Posté par Chantal Fromont à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

A NOTER LE 24/02/2018 A 14H30, BIBLIOTHEQUE NUCERA NICE, CONFERENCE DE M. GERALD PELOUX "COMPRENDRE LE JAPON PAR SA LANGUE"

 

L'Association France-Japon-Chaire Kawabata vous invite le 24 février 2018

à la conférence

 

Comprendre le Japon par sa langue : histoire et spécificités de la langue japonaise

 

Par Monsieur Gérald PELOUX

Agrégé de langue et civilisation japonaises

Maître de conférences en civilisation japonaise (Université de Cergy-Pontoise)

 

utagawa kuniyoshi - namazu

 

De nombreux mythes entourent la langue japonaise : origine inconnue, difficile à maîtriser, peu précise, écriture très complexe, etc. Qu’en est-il vraiment ? La conférence se propose de répondre à cette question en présentant, à travers l’histoire de cette langue, ses origines, son évolution dans le temps, ses caractéristiques typologiques, ses spécificités.

Cette conférence devrait séduire toutes les personnes qui s'intéressent au Japon et les étudiants en langue japonaise. Elle se tiendra à l'auditorium de la Bibliothèque Nucera à Nice à 14h30. Entrée libre dans la mesure des places disponibles.

Notez bien en amont cette date.

Posté par Chantal Fromont à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Aujourd'hui 27 janvier 2018 à 14h30, auditorium de la bibliothèque Nucera, conférence" Shodo" par Chieko Imamura

Encrier

Encrier

Chieko Imamura, Professeur de calligraphie japonaise,

invitée par l'association

tiendra la conférence

Shodo,  la voie de l’écriture

 

La conférence vous fera découvrir le « Shodô », terme japonais pour désigner « la voie de la calligraphie ou l’art de l’écriture ». L’origine historique et sacrée, les anciens systèmes d’écriture, les évolutions, les supports, les « quatre trésors », les styles de ce grand art japonais seront évoqués. Mais il vous sera également dévoilé la nécessité du geste réfléchi, de l’équilibre du trait et de l’espace,  le travail de concentration et le souffle nécessaires à sa réalisation.

Entrée libre dans la mesure des places disponibles (110)

Posté par Chantal Fromont à 13:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

CONFERENCE DU 27 JANVIER 2018 PAR TCHIEKO IMAMURA, SHODO LA VOIE DE L'ECRITURE", AUDITORIUM BIBLIOTHEQUE NUCERA 14H30

RAPPEL DE LA CONFERENCE

(Entrée gratruite dans la mesure des places disponibles)

Chieko Imamura ,  calligraphe

présente

La voie de l’écriture

La conférence vous fera découvrir le « shodô », terme japonais pour désigner « la voie de la calligraphie ou l’art de l’écriture ». L’origine historique et sacrée, les anciens systèmes d’écriture, les évolutions, les supports, les « quatre trésors », les styles de ce grand art japonais seront évoqués. Mais il vous sera également dévoilé la nécessité du geste réfléchi, de l’équilibre du trait et de l’espace,  le travail de concentration et le souffle nécessaires à sa réalisation.

 

Empereur_SAGA

Calligraphie de l'empereur Saga (786-842) pour la mort de Saichō.

L'empereur Saga était un lettré connaisseur des classiques chinois et  un calligraphe habile.

 

 

 

Posté par Chantal Fromont à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

LA 3 éme RENCONTRE LE JEUDI 25 JANVIER A LA MAISON DES ASSOCIATIONS DE GARIBALDI NICE DE 14H A 16H

Eléonore vous proposera de vous "débrouiller en japonais en une heure"

N'oubliez pas de vous inscrire sur

association.francejapon@gmail.com

(Nombre limité de places pour une meilleure convivialité)

***

couv1

couv2

 Et une dernière citation du fils d'Eléonore pour la fin:

« Je vous conseille néanmoins de modérer vos ardeurs et de préférer plusieurs phrases courtes à une seule trop longue : vous risquez de vous embrouiller là où notre objectif est de vous permettre de vous débrouiller !»

Posté par Chantal Fromont à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CONFERENCE DU 27 JANVIER 2018 PAR TCHIEKO IMAMURA, SHODO LA VOIE DE L'ECRITURE", AUDITORIUM BIBLIOTHEQUE NUCERA 14H30

Le 27 janvier 2018, à 14h30, auditorium de la bibliothèque Nucera

Tchieko Imamura, calligraphe japonaise,

vous présentera le "shodô" ou voie de la calligraphie

 

***

Bibliographie

 

 

 

 

51cjo7SDh2L

 

 

 

 

 

L'empire de l'encre: Calligraphies contemporaines japonaises, Broché – 19 octobre 2015

Musée Guimet (Auteur)

 

 

Posté par Chantal Fromont à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CONFERENCE DU 27 JANVIER 2018 PAR TCHIEKO IMAMURA, SHODO LA VOIE DE L'ECRITURE", AUDITORIUM BIBLIOTHEQUE NUCERA 14H30

Tchieko Imamura, calligraphe japonaise, vous présentera la calligraphie japonaise

lors d'une conférence illustrée

samedi 27 janvier 2018, à partir de 14h30

bibliothèque Nucera Nice

 

***

 

Prince_Shotoku_2

Calligraphie du Prince Shotoku (574-622) 

 

Biographie de  TChieko Imamura

- Née dans une famille de samouraï où la pratique du shodo était courante, TChieko Imamura a poursuivi la tradition, et a étudié  le shodo dès l’âge de 4 ans auprès de sa grand-mère, de sa mère et de trois maîtres de « l’Ecole Ittô Shodo ».

 

-Elle a obtenu d'abord 9 ème dan (degré, niveau de pratique de l’art traditionnel japonais) et à 11ans, elle remporte un 3ème prix au Japon.

 

-Actuellement elle poursuit la pratique avec un des Maitres de la Fédération maïnichi shodo kaï et a obtenu de cette Fédération  au Japon l’habilitation d’enseigner.

 

-Quand elle est arrivée en France en 1989, les Français lui demandaient "Qu'est-ce que la calligraphie japonaise? «C’est alors qu’elle a commencé à se poser des questions qu'elle ne s'était jamais posées dans son enfance. Petit à petit, elle a découvert le véritable sens de la calligraphie traditionnelle grâce à la vie en France. Ce sont des Français qui lui ont fait retrouver le plaisir de pratiquer cet art. Elle travaille en s’inspirant du Taoïsme, du Bouddhisme et du Zen qui lui évoquent toute la spiritualité de ces philosophies.

 

-Aujourd’hui, un vaste public français et étranger s’intéressent aux arts asiatiques et il lui apparaît comme important de présenter son travail et transmettre son savoir tout ce qu’elle a appris au Japon.

 

-Elle organise des stages de calligraphie pour les adultes et les enfants, et fait des recherches sur l’écriture japonaise ancienne avant l’apparition de l’écriture chinoise au Japon.

Elle donne aussi des cours de céramiques pour les handicapés au sein de l’Association ARRIMAGE et l’Association des Paralysés de France.

 

Posté par Chantal Fromont à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

LA 3 éme RENCONTRE LE JEUDI 25 JANVIER A LA MAISON DES ASSOCIATIONS DE GARIBALDI NICE DE 14H A 16H

Pour la troisième Rencontre, Eléonore lance le défi de "parler japonais en une  heure!

Si vous souhaitez aller au Japon, vous fondre dans la population locale et échanger avec les Japonais, Eléonore va vous donner de nombreux "trucs" pour vous en sortir la "tête haute", vous allez relever un défi impensable avant cette Rencontre!

 

Si vous ne connaissez pas du tout le japonais Eléonore vous présentera la langue, et si vous avez un petit bagage de japonais, la méthode développée par le fils d'Eléonore peut vous rendre le service d'être plus sûr(e) de vous.

Le but pour ces derniers auditeurs c'est de « Transformer le négatif en affirmatif, ou autrement dit, ce qui vous est impossible en ce qui vous est possible ! Avec un peu de réflexion ou d’imagination, vous devriez y parvenir dans la plupart des cas. »

youni4Image tirée de , , , , , , , internet

Posté par Chantal Fromont à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CONFERENCE DU 27 JANVIER 2018 PAR TCHIEKO IMAMURA, SHODO LA VOIE DE L'ECRITURE", AUDITORIUM BIBLIOTHEQUE NUCERA 14H30

Tchieko Imamura, calligraphe japonaise, présentera une conférence

"Shodô la voie de l'écriture"

le 27 janvier 2018 à 14h30

Bibliothèque Nucera, Nice

(entrée gratuite dans la limite des places disponibles)

***

Les quatre trésors de la calligraphie (文房四宝 : bun pô shi hô)

sont:

    • le pinceau (fudé)
    • Pinceau3

      le bâton d'encore de Chine (Japon) (sumi)

      Encres

  • le Papier (kimi)
  • la pierre à encre (suzuri)

    Encrier

Ces instruments de peinture et de calligraphie étaient des instruments utilisés quotidiennement par les lettrés d'autrefois. Ils sont considérés avec le plus grand respect.

 

La fabrication de ces trésors varie d'un pays à l'autre. Ainsi, les bâtons traditionnels japonais d'encre  ne sont pas de même composition qu'en Chine, les pinceaux sont également assez différents, et le papier japonais (washi) n'est pas un papier de riz.

Avant d’approfondir l’étude de la calligraphie, il faut bien connaître ses instruments.

 

Objets complémentaires :

le sceau permet de signer la calligraphie, il est gravé en écriture archaïque, 

la verseuse pour ajouter de l'eau à l'encre,

le socle pour le bâton d'encre et les pinceaux,

un ou deux presse-papiers,

une couverture de feutrine.

Posté par Chantal Fromont à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

RENCONTRE DU 25 JANVIER 2018 MAISON DES ASSOCIATIONS GARIBALDI NICE 14H-16H : "LE JAPONAIS EN UNE HEURE!"

ELEONORE VOUS CONVIE A UNE 4éme "RENCONTRE" ETONNANTE

LE 25 JANVIER 2018 A PARTIR DE 14H

"LE JAPONAIS EN UNE HEURE"

 

---

 

Eléonore suivra vraissemblablement le plan du livre de son fils, infirmant ou confirmant ses dires, ayant vécu assez longtemps au Japon, Eleonore va animer son discours de nombreuses anecdotes linguistiques personnelles ...

Rassurez-vous, les syllabes japonaises sont en romagi (transcription pour Occidentaux) et "l'enseignement" de la Rencontre est uniquement oral.

 

Résultat de recherche d'images pour "syllabaire japonais"

syllabaire hiragana

 

 

I . Prononciation du japonais

II. Construire la phrase de son choix

III. Explications et informations complémentaires

IV. Quelques expressions bien pratiques...

Adoptera-t-elle les mêmes conclusions que son fils qui écrit - dans son petit fascicule très intéressant, mais accessible, tout de même, après une petite initiation antérieure. « Une heure et quelques explications pour  surtout vous démontrez que, comme la grande majorité des Français, vous vous faisiez sans doute une idée un peu fausse du japonais : ce n’est surement pas la langue inaccessible ou impénétrable que beaucoup imaginent ».

 

Posté par Chantal Fromont à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CONFERENCE DU 27 JANVIER 2018 PAR TCHIEKO IMAMURA, SHODO LA VOIE DE L'ECRITURE", AUDITORIUM BIBLIOTHEQUE NUCERA 14H30

Tchieko Imamura présentera une conférence sur

la calligraphie japonaise

le 27 janvier 2018, 14h30, Auditorium de la Bibliothèque Nucera

(Entrée libre dans la mesure des places disponibles)

***

Un peu d'histoire...

La découverte, par les historiens, d’un système très ancien d’écriture japonaise « Katakamuna »  avant l’apparition de l’écriture chinoise irait à l’encontre de ce que l’Académie avance qu'il n’y avait pas d’écriture avant l’introduction des caractères chinois. Cependant à l’ère EDO (1603 – 1866) de nombreux textes en ancienne écriture « Kamiyo – Moji » ont été  trouvés dans des sanctuaires shintoïstes.

San_Shi_Pun_Script

cf. Wikipedia San_Shi_Pun_Script

La dynastie Zhou de l'Ouest (1046 - 771 av.JC), Chine

 

Actuellement, l’écriture utilisée au Japon est d’origine chinoise. L’écriture chinoise existe depuis plus de 3 500 ans. L’une des plus  représentative trouvée sur céramique daterait de 4 000 ans avant J.C. Plus connues sont les gravures sur os de l’ère Ynn (1300-1027  av. J.C.). L’écriture proprement dite a évolué et s’est affinée avec les inventions du papier et du pinceau.

Les relations Sino-Japonaises seraient antérieures à l’introduction du Bouddhisme au Japon et des traces d’écriture chinoise ont été retrouvées au 1er-2ème siècle de notre ère, mais c’est à l’ère de Asuka (5ème-6ème s.) qu’elle est assimilée et sa sophistication donnera naissance à l’art de la calligraphie. A l’ère Héïan (8ème-12ème s.) avec les KANA (utilisés par les femmes à l’époque) l’art de l’écriture ou « Shodô »en japonais  atteint un grand raffinement.

Posté par Chantal Fromont à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CONFERENCE DU 27 JANVIER 2018 PAR TCHIEKO IMAMURA, SHODO LA VOIE DE L'ECRITURE", AUDITORIUM BIBLIOTHEQUE NUCERA 14H30

Tchieko Imamura, calligraphe japonaise

présentera

"Shodô, la voie de l'écriture"

le 27 janvier 2018, Auditorium, Bibliothèque Nucera Nice

à 14h30

 

***

 

L'Association France Japon-Chaire Kawabata a développé avec l'Association de Tchieko Imamura des liens permettant à nos adhérents de suivre des cours de calligraphie à Nice selon un tarif préférentiel. Le 27 janvier 2018, lors d'une conférence Tchieko présentera au grand public "la voie de l'écriture".

Le « SHODÔ » est un terme japonais,  de SHÔ calligraphie et de "DÔ"  voie de l'esprit . Dans le même registre nous avons en japonais d'autres termes comme Ju-dô : la voie de souplesse, Sa-dô (Tcha-no yu): la voie du thé, Ka-dô (Ikébana): la voie de arrangement de fleurs...

 

Prince_Shotoku_1

Prince Shotoku (574-622) : Le 1er manuscrit existant au Japon

 

La pratique du Sho-dô est un véritable travail de concentration comme tous les arts martiaux et traditionnels japonais, prise de conscience et harmonisation du plein et du vide. Ce principe donne sa richesse, son sens et sa profondeur à la calligraphie japonaise qui prend racine dans la philosophie du yin et du yang. Le Shodô est à la fois une discipline pratique et artistique. Dans la calligraphie japonaise, les caractères chinois « Kanji » et les « Hiragana » sont tracés de façon à en faire ressentir l’esthétique.

 

 

 

Posté par Chantal Fromont à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

LE 25 JANVIER 2018, 14H-16H , MAISON DES ASSOCIATIONS GARIBALDI A NICE, ELEONORE ILLUSTRERA "LE JAPONAIS EN UNE HEURE!":

 3 éme Rencontre de l'Association France Japon-Chaire Kawabata

  25 janvier 2018, 14h à 16h

 

Eléonore, membre du Bureau de l'Association, qui a passé plusieurs années au Japon, va vous démontrer comment acquerir certains éléments de la langue japonaise en se basant sur le livre de son fils.

 

couv2

 

 

 

 

N'oubliez pas de vous inscrire à cette Rencontre qui a un nombre limité de places

association.francejapon@gmail.com

Posté par Chantal Fromont à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

A NOTER SAMEDI 27 JANVIER A 14H30, BIBLIOTHEQUE NUCERA, PAR TCHIEKO IMAMURA, "SHODO, LA VOIE DE L'ECRITURE"

L'Association France Japon - Chaire Kawabata

vous invite à suivre la conférence

de

Tchieko Imamura, Calligraphe japonaise,

"Shodo, la voie de l'écriture"

Auditorium de la Bibliothèque Nucera, 27 janvier 2018 à 14h30

 

KUKAI_Huushincho_Lettre_à_Saicho

Calligraphie de Kukai, fondateur de l'école Shin-gon (774 - 835)

 

La conférence vous fera découvrir le « Shodô », terme japonais pour désigner « la voie de la calligraphie ou l’art de l’écriture ». L’origine historique et sacrée, les anciens systèmes d’écriture, les évolutions, les supports, les « quatre trésors », les styles de ce grand art japonais seront évoqués. Mais il vous sera également dévoilé la nécessité du geste réfléchi, de l’équilibre du trait et de l’espace,  le travail de concentration et le souffle nécessaires à sa réalisation.

Posté par Chantal Fromont à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :