CONFERENCE DU 27 AVRIL 2019, 14H30 BIBLIOTHEQUE NUCERA, NICE

"LE JAPON SOUS L'OBJECTIF DE NICOLAS BOUVIER"

CONFERENCE DE JULIEN BEAL

...

Entrée libre dans la mesure des places disponibles

...

"LE JAPON SOUS L'OBJECTIF DE NICOLAS BOUVIER"

TEXTE DE JULIEN BEAL

( Suite)

Mais les seules relations profondes et suivies que Bouvier aura au Japon le seront avec des Occidentaux, les rencontres avec les Japonais peuvent être amicales ou amoureuses mais elles sont toujours brèves, comme des instantanés. Le photographe Florian Steiner et l’étudiant des beaux-arts Alain Villeminot surtout avec lequel il voyagera sur le Tôkaidô mais aussi les orientalistes Jean-Pierre Hauchecorne et Bernard Frank constituent en fait les vraies rencontres au long cours de ses séjours.

51XPtIDFWLL

Puis, il y a toutes les rencontres avec les nourritures de l’esprit car à défaut de vraiment apprécier la cuisine japonaise, Bouvier va se nourrir de voyages bien-sûr, mais aussi de nombreuses lectures notamment pour la rédaction de Japon qui parait en 1967 puis de Chronique japonaise en 1989. Grand lecteur, Bouvier comme beaucoup de voyageurs avant lui (dont Christophe Colomb à qui il consacre quelques paragraphes d’ailleurs dans Japon), vit son voyage « le livre à la main ».

Dans une démarche que l’on retrouve chez Lévi-Strauss, Bouvier va plonger dans les racines civilisationnelles du Japon, dans ses mythes fondateurs (notamment le Kojiki 古事記 qui fonde le Shintoïsme) mais il va aussi plonger dans sa littérature (particulièrement celle de Yukio Mishima et surtout Osamu Dazai dont il goûte la noirceur et le désespoir) et surtout dans l’œuvre des poètes vagabonds.
A SUIVRE...

 Julien Béal, Université Côte d’Azur,

Centre Transdisciplinaire et Epistémologique de la Littérature et des arts vivants