A NOTER LA CONFERENCE DU 23/02/19 A 14H30 BIBLIOTHEQUE NUCERA

" LE MONDE ETRANGE D'EDOGAWA RAMPO"

PAR GERALD PELOUX

MAITRE DE CONFERENCES

UNIVERSITE DE CERGY-PONTOISE

....

Pour les fervents de roman policier

Edogawa Ranpo...

(suite)

La paix retrouvée, les soldats américains apportent avec eux des centaines de romans policiers. La renaissance est très rapide, dans un Japon brisé mais avide d’évasion, de lecture distrayante. Plus que dans la fiction, Edogawa Ranpo s’investit désormais largement dans la réflexion, dans la mise en place d’un champ solide, avec, entre autres, la création d’un prix littéraire récompensant une première œuvre, le Prix Edogawa Ranpo.

rampo-3 (1)Edogawa Ranpo (copyright : Hirai Kentarô)

Au début des années 1950 les centres d’intérêts des écrivains et des lecteurs se déplacent vers les questions sociales. La figure majeure de cette nouvelle approche est Matsumoto Seichô (1909-1992)  : banalité de la situation, réalisme de l’arrière-plan, enquête serrée. Mais la crise étudiante de la fin des années 1960 et la crise économique des années 1970 entraînent un renouveau du roman policier d’avant-guerre et de ses thématiques baroques. Quelque peu oubliées, les œuvres de Ranpo sont alors pleinement redécouvertes.

Plus récemment, le phénomène le plus remarquable depuis les débuts de l’ère Heisei (1989-2019) qui va s’achever le 30 avril 2019 avec l’abdication de l’empereur actuel, réside dans l’émergence d’écrivaines spécialisées, alors que jusqu’à présent le genre était largement monopolisé par les hommes : Kirino Natsuo, Takamura Kaoru ou Miyabe Miyuki constituent le fer de lance de cette tendance qui dépasse les frontières (il suffit de penser aux succès de la Française Fred Vargas, de la Suédoise Camilla Läckberg ou de l’Américaine Patricia Cornwell).

Gerald Peloux

Agrégé de langue et culture japonaises

 

Maître de conférences en civilisation japonaise (Université de Cergy-Pontoise)