Bibliothèque Nucera Nice le 8 décembre 2018 à 14h30

L'Association vous invite à venir découvrir

 Terayama Shuji 

...

Poursuivons les extraits de l'intéressant Mémoire de Maîtrise

Keiko Courdy, Terayama Shuji, Soleil Noir du Théâtre Contemporain Japonais, une figure représentative de la scène avant-garde japonaise,

Mémoire de Maitrise 1991 (Mention TB), sous la direction de Georges Banu, Institut d'Études Théâtrales (IET), Université de Paris III, la Sorbonne Nouvelle. Disponible en consultation à la bibliothèque Gaston Baty.

...

En 1967, il [Terayama] fondait sa troupe Tenjo Sajiki en collaboration avec  Kujo Eiko (ancienne star du cinéma et femme de Terayama) en tant que productrice. Yokô Tadanori célèbre graphiste influencé par le pop-art qui avait déjà fait  des affiches pour HijikataTatsumi et Kara Jûrô, et Higashi Yutaka en tant que metteur en scène. (…)

En 1966, Terayama cherchait un nom à la troupe. Il a alors pensé au film de Marcel Carmé « Les enfants du paradis » qu’il avait adorés. Le titre de ce film était traduit en japonais tenjô sajiki no hito bito. (…) Je précise que dans tous leur programme et papiers officiels, ils se font appeler  Tenjô Sajiki, un laboratoire théâtral, ce qui présente clairement leur démarche particulière d’exploration des limites de l’expérience  théâtrale qui caractérise en effet toutes leurs productions jusqu’à l’éclatement de la troupe à la mort de Terayama.

A SUIVRE...