NOTEZ LA CONFERENCE DU 8/12/18 BIBLIOTHEQUE NUCERA A 14H30

" TERAYAMA SHÛJI, JETONS LES LIVRES, SORTONS DANS LA RUE"

PAR KEIKO COURDY

...

Les années de révolte : 1960…   (suite des extraits)

aomori-nebutaAomori nebuta (cliché internet)

On va alors observer une tendance de retour sur le Japon. En se retournant sur leurs racines, ces jeunes vont découvrir que le Nô et le Kabuki primitif ont quelque chose d’important à  apporter. (…) De la recherche d’une mémoire oubliée vont aussi jaillir de nouveaux mythes construits sur la nostalgie d’un Japon marginal qui disparait sous la modernisation. (…) Des histoires et mythes purement japonais parfaitement intégrés dans la vie moderne apparaissent ainsi dans toute la production de l’Angura (transposition japonaise du mot anglais underground qui correspond à ce mouvement avant-garde des petits théâtres des années 1960-1970)

Une autre grande figure a marqué aussi l’époque de l’empreinte profonde de son corps. C’est Hijikata Tatsumi qui en plus de sa conception particulière de la danse Butô apportait aux générations en révolte une certaine philosophie de la vie. (…) Le Butô est né dans un écho du cri primaire d’Artaud par-dessus les années noires du Japon dévasté d’après la bombe atomique. Ce que dansait Hijikata s’appelait littéralement « Ankoku Butô »ce qui pourrait se traduire par danse des ténèbres. Les ténèbres sont le territoire des tabous, des zones interdites. C’était la danse des hors-la-loi. Le corps du danseur porte en lui tout le noir de la société, il exacerbe l’aliénation que cette dernière lui impose dans un cri de libération. Les débuts de Hijikata en tant que chorégraphe et danseur ont fait scandale.(…)

Le mouvement de l’Angura qui s’est développé à partir de 1960 s’est, en fait, assez rapidement essoufflé.

A SUIVRE

Keiko Courdy, Terayama Shuji, Soleil Noir du Théâtre Contemporain Japonais, une figure représentative de la scène avant-garde japonaise,

Mémoire de Maitrise 1991 (Mention TB), sous la direction de Georges Banu, Institut d'Études Théâtrales (IET), Université de Paris III, la Sorbonne Nouvelle. Disponible en consultation à la bibliothèque Gaston Baty.