CONFERENCES 2018-2019

ASSOCIATION FRANCE JAPON – CHAIRE KAWABATA NICE

Auditorium de la Bibliothèque Nucera, Nice

(Toutes les conférences sauf avis contraire débutent à 14h30)

...

Cette année l'Association a choisi une thématique littéraire qui vous permettra une autre entrée dans la Culture japonaise.

Les conférences de la Bibliothèque Nucera sont libres bien qu'entièrement prises en charge financièrement par l'Association (qui ne reçoit pas de subvention publique).

Si vous souhaitez apporter une petite participation merci d'adhérer annuellement.

Etudiant: 10 €

Adultes: 20 €

Couples: 30 €

Aux Permanences du Bureau, Maison des Associations Garibaldi, de 14h à 17h,

les 20 et 27 septembre et les 4 et 11 octobre 2018

L'Association organise des Rencontres japonaises mensuelles qui permettent en petits groupes conviviaux de discuter à "bâtons rompus" sur différents aspects culturels.

Cette année ces rencontres porteront -avant la conférence -sur les auteurs traités par les conférences.

 

8 décembre 2018

par Keiko Courdy: Ecrit, réalise et produit des films et installations numériques entre la France et le Japon.

Terayama Shûji, "Jetons les livres, sortons dans la rue!"

Poète, homme de théâtre et de cinéma de l’avant-garde des années 1960-70, Terayama marque son époque en passant des mots écrits à l’action poétique. Avec sa troupe Tenjo Sajiki fondée en 1967, il entraîne le public dans son imaginaire iconoclaste marqué par le Tohoku, le nord-est du Japon, 50 ans après, son esprit reste toujours aussi révolutionnaire.

 

26 janvier 2019

par Nicolas Mollard: Maître de conférences, Faculté des Langues, Lyon

Littérature d’Okinawa : une « créolité » à la japonaise ?

Riche d’une histoire qui la singularise du reste du Japon, Okinawa a longtemps eu du mal à faire entendre la voix de ses écrivains. Leur œuvre est éminemment politique, bien sûr, mais elle doit aussi négocier avec un marché éditorial centré sur Tokyo qui tend à l’enfermer dans l’exotisme ou le régionalisme. De quel type de « créolité » est-elle porteuse ? Telle est la question à laquelle nous invite la lecture de Yamanokuchi Baku, Ōshiro Tatsuhiro, Matayoshi Eiki ou Medoruma Shun.

 

23 février 2019

par Gérald Pelloux, Maître de conférences en civilisation japonaise. Université de Cergy-Pontoise

Les mondes étranges d’Edogawa Ranpo

Auteur d’une œuvre policière originale dès les années 1920, mais aussi écrivain de littérature pour enfants et grand ordonnateur du genre policier après la Seconde Guerre mondiale, Edogawa Ranpo (1894-1965) a marqué d’une empreinte indélébile non seulement la littérature policière japonaise mais plus généralement la culture populaire de l’archipel.

Cette conférence qui s’attachera à présenter cet auteur et les thématiques abordées dans son œuvre prolixe, permettra aussi de faire découvrir un autre Japon, très éloigné de celui des clichés circulant encore de nos jours à propos de ce pays. 

 

6 avril 2019

par Makiko Tsuchiya-Matalon, Docteur ès-lettres d’Aix-Marseille Université. Chargée de cours d’Aix-Marseille Université

Rencontres et métamorphoses, le monde merveilleux de Kawakami Hiromi

Kawakami Hiromi est une écrivaine surprenante. Dans ses romans, elle invite à rencontrer l’inattendu ou l’insolite complètement intégré dans la vie quotidienne, en décrivant ces rencontres décalées de la réalité, dans son écriture particulière, raffinée et légère, comme si elles étaient tout à fait normales et  banales. Ces rencontres liées souvent à une métamorphose psychique du narrateur font entrevoir une vision du monde spécifique, mais ouverte à la nature et à la sur-nature. En examinant quelques oeuvres majeures de Kawakami, nous voudrions nous pencher sur ce monde complexe et merveilleux.  

 

27 avril 2019

par Julien Béal, Bibliothécaire et chercheur au CTEL, Université de Nice Sophia Antipolis

Le Japon sous l'objectif de Nicolas Bouvier

Ecrivain, photographe, iconographe, Nicolas Bouvier est avant tout un grand voyageur. Parmi tous les pays qu'il a connus, le Japon a un statut à part. À partir de 1955, Nicolas Bouvier y effectue en effet de multiples séjours. C’est d'ailleurs à Tôkyô que Bouvier devient, par nécessité, photographe. Avant la plume, c’est donc l’objectif photographique qui va donner à voir les rencontres de Bouvier avec le Japon et ses habitants. Cette conférence vise à la fois à présenter et analyser ces rencontres ainsi que les rapports entre la photographie et l’écriture dans l’œuvre japonaise de Bouvier.