PROCHAINE CONFERENCE "DE L'UKIYO-E TRADITIONNEL AU MANGA",

PAR MARIE-THERESE PULVENIS DE SELIGNY

BIBLIOTHEQUE NUCERA NICE 28 AVRIL 2018 14H30

...

Entrée libre dans la mesure des places disponibles

...

En 1814, Hokusai, auteur japonais d’estampes portant le nom d’Ukiyo e (images du monde flottant) réalise des albums de dessins très divers qui traduisent par un trait expressif des impressions vives auxquels il donne le nom de « Manga ».

D'autres artistes lui emboitent le pas.

Cette forme d’expression graphique trouve les racines de son inspiration dans l’histoire et la culture du Japon, ses arts graphiques : la calligraphie, les Makimono, kakemono, fusuma, paravents et tout particulièrement l’ukiyo e.

Kitagawa_Utamaro_-_Takashima_Ohisa_Using_Two_Mirrors_to_Observe_Her_Coiffure_Night_of_the_Asakusa_Marketing_F

Un Ukiyo e d'Utamaro (1757 - 1806)

 

Ces dernières décennies, nos librairies et bibliothèques ont vu apparaitre sur leurs étagères les
« manga ». Ces publications dont le nom s’attache en premier lieu à la bande dessinée japonaise a vu ses codes, son sens de lecture particulière, devenir un style graphique se diffusant dans le monde entier


Ces récits dessinés dont le nom « manga » les qualifie comme venus au fil des idées de leurs
auteurs (« esquisse au gré de la fantaisie ») a éveillé l’attention de la jeunesse occidentale et
française à partir des années 70. De nombreux héros apparurent sous la forme de dessins animés et de livres « mangas ».

 

Manga-1

Le rayon manga d'une librairie au Japon