LA PROCHAINE CONFERENCE DE L'ASSOCIATION FRANCE JAPON CHAIRE KAWABATA

AURA LIEU LE 7 AVRIL 2018 A 14H30

AUDITORIUM DE LA BIBLIOTHEQUE NUCERA

SEBASTIEN FRIGARA PARLERA DU "SUMO, MYTHE ET SPORT "

 

...

Le 31 mars1854, le commodore Matthew C. Perry de la Marine des Etats-Unis signait un traité de commerce et d'amitié avec le shogunat du Japon, ouvrant la porte d'un pays exotique demeuré isolé volontairement depuis deux siècles et fermé au monde occidental.

rapport-congres

 

Après la signature, un échange de cadeaux eut lieu : les occidentaux reçurent du mobilier, des soies, des porcelaines, etc.

Alors que le commodore s’apprêtait à repartir, les officiels japonais lui signalèrent qu’il restait encore un article destiné au Président des Etats-Unis qui n’avait pas encore été présenté, et ils le conduisirent sur la plage, où plusieurs centaines d’immenses sacs de riz étaient entassés, prêts à être chargés à bord des bateaux américains.

perry sumo wrestler

 

Le chroniqueur officiel des expéditions Perry, Francis L. Hawkes, dans le rapport destiné au Congrès américain et rédigé deux ans plus tard retranscrit ainsi la scène :

« Alors que je contemplais ces preuves concrètes de la générosité japonaise, l’attention de tout le monde fut soudainement attirée par une masse de corps d’hommes monstrueux, qui déambulaient sur la plage comme une horde d’éléphants. C’était des lutteurs professionnels, qui faisaient partie de la suite des princes, qui les gardaient à leurs côtés pour leur amusement personnel ou pour divertir les foules. Ils devaient être environ vingt-cinq, et étaient d’une stature absolument gigantesque et d’un poids énorme. Leur costume était réduit à sa plus simple expression - une simple bande de tissu passée autour de la taille, rehaussée de franges et portant les armoiries des princes auxquels chacun appartenait – et il montrait leurs gigantesques mensurations boursouflées de graisse et de muscles ».

10_112_Sumo_rice

(d'après Sumo From Rite to Sport, PL Cuyler)

A SUIVRE