Tchieko Imamura, calligraphe japonaise, présentera une conférence

"Shodô la voie de l'écriture"

le 27 janvier 2018 à 14h30

Bibliothèque Nucera, Nice

(entrée gratuite dans la limite des places disponibles)

***

Les quatre trésors de la calligraphie (文房四宝 : bun pô shi hô)

sont:

    • le pinceau (fudé)
    • Pinceau3

      le bâton d'encore de Chine (Japon) (sumi)

      Encres

  • le Papier (kimi)
  • la pierre à encre (suzuri)

    Encrier

Ces instruments de peinture et de calligraphie étaient des instruments utilisés quotidiennement par les lettrés d'autrefois. Ils sont considérés avec le plus grand respect.

 

La fabrication de ces trésors varie d'un pays à l'autre. Ainsi, les bâtons traditionnels japonais d'encre  ne sont pas de même composition qu'en Chine, les pinceaux sont également assez différents, et le papier japonais (washi) n'est pas un papier de riz.

Avant d’approfondir l’étude de la calligraphie, il faut bien connaître ses instruments.

 

Objets complémentaires :

le sceau permet de signer la calligraphie, il est gravé en écriture archaïque, 

la verseuse pour ajouter de l'eau à l'encre,

le socle pour le bâton d'encre et les pinceaux,

un ou deux presse-papiers,

une couverture de feutrine.