François Macé, Professeur au Centre d'études japonaises de l'Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco) présente

Omiya entre deux maisons

Omiya rizière et sanctuaire

waka hachiman kyôtoYabu torii - copie

Clichés François Macé

LE SHINTO

Le shintô, la voie des dieux, se présente volontiers comme la religion première du Japon qui aurait existé avant l'arrivée du bouddhisme et de la culture chinoise. Si les dieux, les kami, furent célébrés depuis longtemps, le shintô en tant que mouvement religieux conscient de sa différence d'avec le bouddhisme ne remonte guère avant le XIIIe siècle. Longtemps shintô et bouddhisme ont vécu en osmose. Il a fallu une violente campagne menée par l'Etat de Meiji pour les séparer  et imposer le "pur shintô" qui fut le shintô officiel jusqu'en 1945. On assiste actuellement, à un certain renouveau du shintô qui met en avant l'harmonie, la pureté, la communion avec la nature.

yabu offrandes jpeg - copieOmiya hokorawakahachiman pierre

Clichés François Macé